"Une enfance dans les communautés des Foyers de Charité. Une vie abimée par les dérives. Un combat pour une réparation juste et nécessaire."

"Ne le dites pas à son père". Marthe Robin - 1972

En 1972, la Fondation "Le Foyer de Charité" a été reconnue d'utilité publique


1972 est aussi l'année de ma naissance, dans un Foyer de Charité de Marthe Robin - que j'ai rencontré plusieurs fois -, et j'y ai passé plus de vingt ans de ma vie.

Il ne me semble pas vraiment avoir été le bénéficiaire de cette "utilité publique". Au contraire...



J'ai l'intention au travers de ce site - en construction -, de rapporter en quelque sorte des parties de mon histoire, mon témoignage de vie dans les Foyers, enfant, ado, et jeune adulte.

D'abord pour que ce que j'ai vécu ne se reproduise plus. JAMAIS ! Ensuite pour leur faire comprendre que je ne suis plus leur objet d'expérimentation, aujourd'hui passé par la case "pertes & profits", dans la grande omerta dont l'Eglise sait si bien se satisfaire. Et donc qu'une juste réparation s'impose, sans tarder, sans rechigner, "dans un incessant effort de charité" (cf. "Qui sommes nous"). Amen.




© GlobeCartoon - Patrick Chappatte

A suivre : "Une rencontre pour quelques maladresses" avec F.Burel, D.Faidherbe et M.E.Picard...